Domaine de la Sarazinière

Philippe Trébignaud
Le Bourg
71960 Bussières
France

L’utlime aspiration de Phillippe et Guillaume Trebignaud – père et fils -, est de produire des vins porteurs de l’individualité des parcelles d’où proviennent leurs vins. Pour être aussi transparents que possible, ils adoptent une philosophie non-interventionniste.

Ils sont situés à Bussières, un des 40 villages autorisés à porter l’appellations Mâcon-Villages. La Sarazinière est le lieu dit où la cave a été bâtie par Claude Seigneuret en 1926. Il a planté des vignes de chardonnay dont certaines encore ont survécu après plus de 90 ans. Les raisins portés par ces vignes composent la cuvée éponyme au fondateur du domaine. Nous retrouvons les vieux gamays dans la cuvée Les Devants.

Le domaine est tout petit et ce n’est que tout récemment que la superficie du vignoble a dépassé 8 hectares après avoir acheté quelques vignes de gamay a Serrières. Les chardonnays et gamays de Bussières bénéficient d’un terroir argilo-calcaire profond qui donne beaucoup de profondeur et de matière aux vins. Les gamays en particulier développent un caractère très bourguignon. Les gamays de Serrières sont cultivés sur un terroir plus granite et font plus penser aux crus du Beaujolais. Un Fleurie par exemple.

Ils ne sont pas certificiés bio mais cela ne les en empêche pas d’aller plus loin que les préceptes classiques. Pas de pesticides, labours pour désherber si nécessaire, … leur conviction est que seul un terroir vivant permet de mieux refléter le caractère minéral particulier du mâconnais. Vendanges manuelles, levures indigènes à la vinification sans ajout de sulfites, élevage en cuves inox ou en bois neutre et un ajout minimal de sulfites à la mise en bouteilles. Bref, aucune astuce cosmétique n’est utilisé et au contraire tout est mis en oeuvre pour mettre en valeur ces vins issus de la frontière entre Bourgogne et Beaujolais.