Cabernet Franc

HISTOIRE DU CABERNET FRANC

Le cabernet franc appartient à la famille des carmenets, dont il est le membre le plus proche des variétés sauvages. Il proviendrait du côté espagnol du vignoble pyrénéen et aurait gagné le sud-ouest de la France grâce aux pèlerins sur le retour de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Un des premiers arrêts répertoriés du cépage fut le libournais, au 17ième siècle. Cardinal Richelieu fit ensuite transporter quelques greffons en Loire. Ils furent plantés à l’abbaye de Bouscueil par l’abbé Breton. Depuis lors, le nom « breton » sera utilisé pour désigner ce cépage en Val de Loire.

Au 18ième siècle, le cabernet franc peuplait les 3 appellations majeurs du Libournais: Fronsac, Pomerol et Saint-Emilion. Le meilleur ambassadeur de la qualité du cépage est incontestablement situé à Saint-Emilion: Château Cheval Blanc contient 85% de Cabernet Franc.

Ce cépage est planté sur environ 45.000 hectares dans le monde dont 36.000 hectares en France. Bordeaux représente plus de la moitié des superficies cultivées. On le retrouve principalement dans le libournais où il est assemblé au Merlot.

Vient ensuite le Val de Loire où il est le cépage rouge dominant dans les appellations de Touraine et du pays angevin. Les appellations phare sont Bourgueil, Saint-Nicolas de Bourgueil, Saumur Champigny et Chinon.

Il mérite de noter que le cabernet franc est assemblé à d’autres cépages en Aquitaine alors qu’il produit des cuvées principalement mono-cépages en Val de Loire.

Si le cabernet franc a finalement détrôné le cabernet sauvignon en Val de Loire, c’est principalement parce que ce dernier y mûrit très difficilement, même si les vendanges sont retardées jusqu’en deuxième quinzaine d’octobre. Le revers de la médaille étant que le cabernet franc bourgeonne à peu près 10 jours en avance sur le cabernet-sauvignon, ce qui entraîne un plus grand risque face au gel printanier fréquent dans la région.

L’Italie est avec ses 7000 ha le deuxième producteur de cabernet franc. On le trouve principalement dans le Nord-Est dans le Veneto (connu sous le nom de bordo) et le Friuli; parfois dans quelque assemblage de Chianti.

RECONNAITRE LE CABERNET FRANC
  • Jeunes feuilles, de teinte verte rougeâtre à plages bronzées.
  • Ses feuilles adultes, pentagonales, ont 3 ou 5 lobes.
  • Le sinus pétiolaire présente des lobes légèrement chevauchants. Les sinus latéraux, entre les lobes, ont une présence assez fréquente d’une dent au fond. Les dents présentes sur les lobes ont un coté rectiligne. Le limbe a un aspect martelé et brillant. La face inférieure présente une faible densité de poils, couchés.
  • Les baies ont une forme arrondie.

Le Cabernet Franc est sensible à la pourriture grise. Il a une sensibilité moyenne à l'Eutypiose et l'Esca. Il est par ailleurs assez sensible aux ravageurs cicadelles.

Un conservatoire de près de 80 clones a été installé dans le vignoble de l’Anjou en 2001. Un autre conservatoire de plus de 100 clones a été installé dans le vignoble bordelais en 2003 et en 2004 ; il est issu de prospections menées en Gironde et dans le piémont pyrénéen.

DEGUSTER LE CABERNET FRANC

Couleur plus légère, parfumé au nez. Tannin pas trop serré, plutôt souple. Arômes de fruits rouges et noirs (framboise et cassis), violette et parfois géranium pour le végétal. Des notes de poivron vert indiquent une sous-maturité des raisins lors des vendanges.