Carignan

HISTORIQUE

D’origine espagnole, le carignan doit son nom à la ville de Cariñena, dans la province de Saragosse. Il n’est plus cultivé dans son pays d’origine que sur un peu plus de 8000 Ha.

Comme d’autres cépages d’origine espagnole, il serait arrivé au Moyen Âge, rapporté par des pèlerins de retour de Saint-Jacques-de-Compostelle. Dans le vignoble du sud-ouest, le climat peu favorable ne lui a pas permis de s’imposer, mais en Languedoc et en Roussillon, il trouve des coteaux arides et peu fertiles à la mesure de ses exigences.

À la suite de la crise du phylloxéra, il est planté dans les plaines irriguées du Languedoc-Roussillon et des Côtes du Rhône sur des milliers d’hectares. Sa capacité de produire en abondance a permis de vite refaire les volumes dans les appellations grevées par la maladie. Cette culture nuira fortement à la réputation de ce cépage. En effet, le carignan « de plaine », avec des rendements supérieurs à 60 hectolitres à l’hectare, on obtient des vins sans intérêt,plats et insipides, sans couleur, aux tanins âpres et durs.

À la même époque, la création d’un grand vignoble en Algérie lui a fait traverser la Méditerranée. À son époque faste, il y couvrait 140 000 Ha.

À partir des années 1980-1990, le carignan retrouve un certain engouement dû à sa vinification en macération carbonique suite à des essais concluants de Michel Flanzy, l’inventeur de cette technique. En parallèle, on le replante en coteaux et c’est son accession à l’AOC de zones favorables au cépage (Corbières, Minervois, Coteaux du Languedoc) qui a permis de redécouvrir les qualités anciennes de ce cépage. Au final, l’arrachage des pieds de carignan en plaine et la plantation en coteaux a fait chuter la superficie de production de 210000 Ha à 75000 Ha.

PHYSIONOMIE

– L’extrémité du jeune rameau de l’année présente une forte densité de poils couchés.
– Ses jeunes feuilles sont brillantes et de couleur jaune.
– Le rameau présente également un aspect herbacé et des stries rouges.
– Les feuilles adultes ont une grande taille et présentent généralement 5 lobes. Le sinus pétiolaire est peu ouvert ou peu fermé. Les sinus latéraux sont de profondeur moyenne. Le limbe a un aspect tourmenté, très gaufré, et présente, sur sa face inférieure, une faible densité de poils couchés.
– Les grappes et ses baies ont une taille moyenne à grosse.

Un conservatoire de 300 clones a été créé en Aude dont 25 ont été retenu pour la production de vin.

Le Carignan est très sensible à l’oïdium, d’où une implantation en terrain sec et venté est idéal.

DEGUSTATION

Epices, fruits murs (pruneau), mûre, cerise noire, pain grillé, amande, cuir