Chardonnay

HISTORIQUE

Nous savions déjà depuis assez longtemps que le chardonnay est originaire de Bourgogne. Ses premières traces proviennent du petit village de Chardonnay dans le mâconnais. Il était souvent associé ou confondu au Melon de Bourgogne ou encore au Pinot Blanc. C’est Pierre Galet qui, par la méthode ampélographique, a pu les dissocier définitivement. Fin du siècle dernier, l’universite de Californie à Davis a analysé l’ADN de plusieurs cépages dont le Chardonnay. Il apparaît qu’il est un des nombreux résultats du croisement du Pinot Noir par le Gouais Blanc. Le Gouais Blanc et le Pinot Noir étaient plantés l’un près de l’autre et ont donné naissance aux cépages de la famille des Noiriens.

Le Chardonnay est le cépage blanc dominant en Bourgogne. Ensemble avec la Champagne, la Bourgogne produit 60% du Chardonnay cultivés en France. Puis viennent le Languedoc avec une forte concentration à Limoux, l’Alsace, le Jura, le Val de Loire et la Savoie. En tout, 40000 hectares de chardonnay sont plantés. Ainsi, le chardonnay est le deuxième cépage le plus répandu en France, après l’ugni blanc.

Les viticulteurs se sont vite rendus compte que le Chardonnay est un cépage très versatile. Cela lui permet d’offrir un caractère très distinct, en relation directe avec sols et climats. Cette diversité lui a permis de s’étendre rapidement à l’international. Aux Etats-Unis (états de Californie, New York, Oregon, Washington, Texas et Virginie principalement), en Italie, dans tous les pays producteurs de vin dans l’hémisphère Sud, tous les pays producteurs de vin européens.

Bref, le Chardonnay se plaît très fort un peu partout et offre en contrepartie un caractère bien défini selon le climat. Le vin est plus vif, végétal et serré dans les climant plus frais – son climat de prédilection. Les vins sont plus amples et fruités dans les climats plus chauds.

PHYSIONOMIE

– Bourgeonnement verdâtre velu.
– Jeunes feuilles vertes à plages bronzées.
– Rameau herbacé rougeâtre entre les nœuds.
– Feuilles adultes orbiculaires, entières ou à 5 lobes, sinus pétiolaire ouvert à fond souvent limité par la nervure près du point pétiolaire (caractéristique majeure pour le distinguer du pinot blanc). Dents courtes rectilignes et un limbe bullé.
– Grappes et baies de petite taille, baies arrondies.

Un conservatoire de 340 clones a été créé en Saône-et-Loire. De ces 340 clones, 28 ont été retenu pour la production de vin.

Le Chardonnay est sensible à l’oïdium et la flavescence dorée, une maladie due à une bactérie qui a trouvé la cicadelle comme vecteur de propagation.

DEGUSTATION

Comme le Chardonnay s’adapte très fort au climat et au sol, le vocabulaire utilisé pour définir arômes et structure est très large. Retenons Les arômes de fruits frais (banane, cassis, poire, mangue) aux fruits secs (amande, noisette) et agrumes (citron, fleur d’oranger), aux épices (poivre, vanille, cannelle), les arômes floraux (acacia, rose, lilas, lys, ou miel) ou beurre frais et cuir. Le vin peut-être incisif comme beurré, voire même pâteux.