Merlot

HISTOIRE DU MERLOT

Le Merlot fait - tout comme le cabernet franc, le cabernet-sauvignon, le petit verdot, ... - partie de la famille des Carmenets. Nous trouvons ses origines probablement dans le terroir argilo-calcaire du Libournais (Saint-émilion, Pomerol, ...) à Bordeaux où il est sité en 1784: "Le merlau est un des meilleurs cépages de la région" écrivit un fonctionnaire local. Il est probable que ce nom fut utilisé parce que les merles s'en régalaient. 

Une découverte assez récente a permis de déterminer les parents du merlot. D'un côté nous trouvons papa cabernet franc, le cépage fondateur des Carmenets, et de maman Sainte-Madelaine des Charentes. Sainte qui? Et bien oui, la maman est un raisin de table dont on trouve ses origines en Bretagne! Soyez doublement surpris: elle a aussi engendré le malbec!

La popularité du Merlot est tardive. Il faut attendre le milieu du 19ième siècle pour le retrouver dans le Veneto sous le nom de Bordò. La Suisse suit fin 19ième siècle. Le réel essor ne suit que dans la seconde moitié du 20ième siècle, surtout en conquérant le vignoble californien.

Le nom facile à prononcé associé à un vin flatteur en a fait exploser la popularité du cépage.  A tel point, qu'un des personnages du film Sideways, fan de pinot noir, voulait contrebalancer: 'If anyone orders merlot, I’m leaving. I am not drinking any fucking merlot." Suite au film, le vente de vin à base de merlot avait chuté aux Etats-Unis, principalement dans la gamme de vins bon marché.

Avec ses 250.000 hectares, il est devenu en un temps record le deuxième cépage rouge le plus planté au monde après son frère, le cabernet-sauvignon.

RECONNAITRE LE MERLOT
  • L’extrémité du jeune rameau présente une forte densité de poils couchés, et ses jeunes feuilles affichent une belle couleur verte.
  • Les rameaux adultes ont des entre-noeuds de couleur verte, et les feuilles adultes du Merlot sont de couleur vert foncé, cunéiformes (en forme de cœur), à cinq ou sept lobes. Elles ont un sinus pétiolaire ouvert, à base en U avec le fond parfois limité par la nervure près du point pétiolaire. Les dents des lobes sont moyennes et à côtés rectilignes ou convexes, et avec une pigmentation anthocyanique (rougeâtre) des nervures nulle. Le limbe a une texture très bullée et gaufré ; sur sa face inférieure, on observe une densité faible à moyenne de poils couchés.
  • Les baies de Merlot ont une forme arrondie et de taille moyenne. La grappe, quant à elle, est petite à moyenne et présente des ailes sur les côtés.

Le Merlot est surtout sensible au Mildiou (sur inflorescences et grappes), aux cicadelles et aux broussins. Il est également un peu sensible à la pourriture grise.

Une collection-conservatoire de plus de 300 clones, dont 13 agréés pour la production, est en place dans le vignoble bordelais depuis 1966.

DEGUSTATION DU MERLOT

Le merlot permet d’obtenir des vins ronds, puissants, riches en alcool et en couleur, relativement peu acides. Ces vins corsés et structurés, avec des tanins cependant assez souples, peuvent suivre un élevage sous bois, et acquièrent ainsi un certain potentiel de vieillissement.

Les vins issus de Merlot représentent une synthèse assez juste du vin rouge idéal, charnu et avec de beaux arômes de fruits rouges (fraise, framboise, groseille, cerise rouge) en bouche. En revanche, le déficit d'acidité peut, par années de canicule ou de stress hydrique, produire des vins lourds aux expressions aromatiques de confitures.