Arbois

53 domaines produisent 42000 hectolitres de vin sur une superficie de 843 hectares avec un rendement moyen de 45 - 55 hl/ha. Le climat est continental

L’AOC des vins d’Arbois a été reconnue par un décret du 15 mai 1936 et fut ainsi la première AOC française en date. La zone de production des vins d’Arbois est située à l’intérieur des communes de Abergement-le-Grand, Arbois, Les Arsures, Mathenay, Mesnay, Molamboz, Montigny-lès-Arsures, Les Planches-près-Arbois, Pupillin, Saint-Cyr-Montmalin, Vadans et Villette-lès-Arbois dans le département du Jura. Avec 843 hectares de production, c’est l’appellation la plus importante et la plus connue du Jura.

Le relief tourmenté comporte des éboulis calcaires. Le sol des vins d’Arbois se compose de marnes irisées très profondes, argilo-silicieuses et compactes. Les terres sont fertiles et d’ailleurs, c’est ça la signification d’Arbois (« ar » terre « bos » fertile).

La production annuelle d’environ 42.000 hectolitres se partage entre les vins blancs très secs, frais en bouche, les vins rouges qui représentent 70 % de la production. Les vins de paille et les vins jaunes sont typiques du Jura.

Le vin de paille est un vin dont la concentration de sucre est relevée en laissant sécher les raisins sur la paille. La vinification se fait toujours en vin sec. Vu l’augmentation de la concentration de sucres, le taux d’alcool sera tout naturellement augmenté. Le vin jaune est un vin de voile élaboré exclusivement à partir du savagnin. Ce vin n’étant pas ouillé durant l’élevage en barrique, une fleur s’installera tout naturellement sur sa surface. Cette fleur donnera une touche de noisette caractéristique à ce vin. On retrouve ce développement de fleur dans d’autres vins comme par exemple à Xérès (Sherry).

Arbois est aussi réputée pour ses rosés secs et fruités, faits à partir du Poulsard. Cinq cépages autorisés dans le Jura peuvent prétendre à l’AOC Arbois. Le Poulsard, le Chardonnay, le Savagnin, le Pinot Noir et enfin le Trousseau.